Cliquez ici pour obtenir de l'aide :

Contexte

L’Institut Max-Planck de physique gravitationnelle, également connu sous le nom d’Albert Einstein Institute (AEI), a été fondé en 1995 en vue d’effectuer des recherches sur les lois fondamentales de la gravitation. Dans le cadre de cet effort, le service de Relativité et Cosmologie Observationnelle (Observational Relativity and Cosmology ou « ORC ») basé à Hanovre, en Allemagne, se concentre sur les conséquences des observations directes de la Théorie de la relativité générale d’Einstein, ainsi que sur ses relations avec l’astrophysique et la cosmologie.

Ce travail est très exigeant en termes de calcul, et sa réussite dépend grandement de la puissance de calcul disponible pour traiter les données d’observation. Pour cette raison, l’une des activités centrales de l’équipe du service ORC est de maintenir et d’augmenter les ressources informatiques de cette unité.
Sa principale responsabilité est de gérer le cluster informatique Atlas, la ressource la plus importante et puissante au monde dédiée aux recherches d’ondes gravitationnelles et à l’analyse de données.

Défis

Il est essentiel que la puissance d’Atlas ne soit pas seulement maintenue, mais que celle-ci puisse être facilement étendue afin de répondre aux exigences croissantes des analystes de données qui l’utilisent. Le Dr Henning Fehrmann, administrateur de cluster au sein du service ORC de l’institut AEI explique :

« Le travail de nos scientifiques est très poussé et repose sur des algorithmes spéciaux très complexes qui nécessitent d’énormes capacités de puissance de calcul pour s’exécuter. Alors que la deuxième phase d’un projet majeur était sur le point de démarrer, on nous a demandé d’augmenter la capacité d’Atlas afin de pouvoir mener à bien cette mission. »


La municipalité s’est donc tournée vers son partenaire informatique de confiance, Thales Portugal. M. Clement Rocha ajoute : « Nous avons examiné trois systèmes proposés par des fabricants de premier plan. Nos exigences étaient simples : la solution devait être suffisamment puissante et souple pour prendre en charge notre environnement informatique en constant développement. Même si l’aspect financier était évidemment important, ce ne fut pas le principal moteur de notre décision. »

Comme dans tout organisme financé par des fonds publics, l’équipe du service ORC doit également fonctionner avec un budget très serré. À ce titre, l’équipe est très consciente de sa responsabilité à l’égard de ses dépenses et de la nécessité de prouver son souci d’optimisation des ressources pour tout achat qu’elle effectue. Dans cette optique, un appel d’offres fut lancé afin de trouver une solution répondant au mieux à ses exigences en termes de prix et de performance.

Solution

Plusieurs réponses ont été reçues, proposant des solutions développées sur des équipements provenant de différents fournisseurs majeurs. Chacune de ces solutions a été évaluée par rapport à une liste d’exigences prédéfinies par rapport à la solution Huawei, proposée par le distributeur informatique GO Virtual, cette dernière se démarquant comme celle qui répondait le mieux aux attentes du service.

Le serveur rack FusionServer RH1288 V3 de Huawei répond aux besoins des utilisations générales. Il est conçu pour prendre en charge une large gamme d’applications gourmandes en données. Celui-ci se caractérise par des fonctionnalités de calcul à haute performance (HPC), une importante capacité de stockage, une faible consommation d’énergie, un haut degré d’évolutivité et de fiabilité. Il est en outre facile à gérer et à déployer.


Grâce à sa petite taille, il est possible de loger le double de la capacité de calcul dans un rack conventionnel, ce qui permet d’économiser jusqu’à 50 % l’encombrement et les frais associés.

« Nous savions que les coûts d’exploitation permanents des nouveaux serveurs représentaient également un facteur essentiel pour l’institut AEI. Grâce à la combinaison de blocs d’alimentation à haute efficacité énergétique et à la simplicité de gestion et de maintenance, le serveur rack FusionServer répond pleinement à ce besoin » poursuit le Dr Hans-Joachim Hinz de chez GO Virtual.

Go Virtual a terminé l’installation de la solution en trois phases et tout s’est déroulé comme prévu. Quelques problèmes mineurs ont été rencontrés mais ont été rapidement solutionnés. L’équipe d’assistance de Huawei a apporté son soutien tout au long du processus, depuis la conception de l’architecture jusqu’à la mise en service finale.


Avantages

« L’extension du cluster avec les nouvelles machines nous a permis de doubler la puissance de calcul globale d’Atlas et a considérablement amélioré notre capacité à effectuer des analyses de suivi des signaux d’ondes gravitationnelles.

Nous sommes très satisfaits de la façon dont tout s’est déroulé et sommes impressionnés par le soutien professionnel que nous avons reçu. Le logiciel gratuit pour la gestion CMOS et BMC constitue un atout supplémentaire » conclut le Dr Henning Fehrmann.


À propos de Huawei Enterprise Business Group

Huawei Enterprise Business Group (“Huawei Enterprise”) est l’un des trois groupes d’activités de Huawei, leader mondial dans la fourniture de solutions de technologies ICT. Exploitant les capacités et l’expertise technique de ses services de R&D, Huawei Enterprise propose une vaste gamme de solutions et de services ICT haute efficacité, centrés sur le client, à destination des entreprises et des secteurs d’activité verticaux dans le monde entier : administration et secteur public, finance, transports, électricité, énergie, entreprises et FAI. Les solutions innovantes et leaders de Huawei Enterprise couvrent l’infrastructure réseau, les communications unifiées et la collaboration (UC&C), le cloud computing et les datacenters, la sécurité des informations de l’entreprise et les applications industrielles.

Pour plus d’informations, visitez : e.huawei.com/fr

À propos de l’Institut Albert Einstein

L’Institut Max-Planck de physique gravitationnelle, également connu sous le nom d’Albert Einstein Institute, a été fondé en 1995 par la société Max-Planck en vue d’effectuer des recherches sur les lois fondamentales de la gravitation. Son service Relativité et cosmologie observationnelle (Observational Relativity and Cosmology ou « ORC ») basé à Hanovre, en Allemagne, se concentre sur les conséquences observationnelles directes de la Théorie de la relativité générale d’Einstein, en particulier en ce qui concerne l’astrophysique et la cosmologie.

Pour obtenir davantage d’informations, rendez-vous sur le site : aei.mpg.de

À propos de Go Virtual

GO Virtual est un distributeur de matériel et de logiciels conçus pour prendre en charge les solutions de CFD, de visualisation et de calcul à haute performance. L’entreprise dispose de trois bureaux en Europe, situés à Göteborg, Stockholm et Ratingen (près de Düsseldorf) et collabore avec des clients à travers toute l’Europe.

Celle-ci conçoit et intègre des supercalculateurs rationalisés afin d’accélérer le développement virtuel, et s’est récemment vue décerner le prix « Best Project Delivery » de Huawei pour ses services informatiques. En mettant en oeuvre des solutions informatiques bien pensées, elle vise à doter ses clients de davantage de données, de moins de prototypes et d’une meilleure capacité de résolution des problèmes.

Pour obtenir davantage d'informations, rendez-vous sur le site : govirtual.eu



“Article publié originalement dans Storage Insider”


0 lecteurs

(0 notes)

Évaluez cette page

0/500

Faites-nous part de vos commentaires.
Envoyer

0  commentaires

    Plus de commentaires

      Votre note est enregistrée.

      Commentaire envoyé!

      Échec de l'évaluation

      Échec de l'envoi

      Merci d'écrire un commentaire